!! FIWC 2018 website • FRANCE • Le Touquet • 09 & 10.06.2018 !!

l'irish wolfhound

 

Chien de compagnie


 

CARACTÈRE

Irish Wolfhound

L'Irish Wolfhound est un chien équilibré, bienveillant et très sensible – sentimental même. Et bien qu’il se dégage de lui une impression de puissance, on lit dans son regard une immense gentillesse et un attachement qui ressemble à de la dévotion pour celui qui saura lui offrir toute l’affection dont il a besoin.

Dans la vie de tous les jours il est plutôt docile, c’est indispensable, sinon, vu son gabarit, il serait une menace constante pour son entourage, les humains et les autres animaux dont il partage l’existence.

N’essayez pas de faire un chien de garde de votre Wolfhound, si jamais vous aviez envie de le faire dresser, sachez que vous vous êtes trompé de race.

N’oubliez pas que c’est un lévrier !

 

Irish Wolfhound

Sa stature en fait déjà un chien très dissuasif, et qui serait assez fou pour aller braver un Wolfhound en colère ? S’il en a l’habitude depuis tout petit, le Wolfhound adore les enfants et se comporte envers eux avec beaucoup de douceur. Il a besoin d’une présence humaine car il s’ennuie facilement lorsqu’il est seul, et il ne supporte pas la niche ou le chenil, aussi confortables soient-ils.

Il doit pouvoir vivre avec vous dans la maison, car c’est votre ami et votre compagnon. Il est d’un calme typiquement lévrier et très digne, bref, c’est « le roi des chiens ».

COUCHAGE

Dans votre maison, allouez-lui une place où il peut se retirer pour dormir et où vous pouvez lui demander de se coucher lorsque vous ne souhaitez pas être importuné. Un matelas épais et souple, pas trop près d'une source de chaleur mais hors courant d'air, fera l'affaire. Couvrez-le avec une couverture ou un petit tapis solide supportant bien les lavages fréquents. Un lit douillet protègera également ses coudes qui, en grandissant peuvent être affectés de bursites, des « poches » de liquide au niveau de l’articulation, qui atteignent parfois la taille d’une orange voire davantage. Une fois installées, elles peuvent prendre six mois et plus pour disparaître.

A la belle saison votre Wolfhound aimera se coucher dehors, surtout si vous y êtes également. Il faut alors veiller à ce qu’il dispose d’un coin à l’ombre car il ne supporte pas bien la chaleur.

ÉDUCATION

Un éleveur sérieux aura eu à coeur de vous vendre un chiot bien équilibré qui ne demandera qu’à s’attacher à vous et à vous faire plaisir. Commencez donc dès son arrivée à lui enseigner que certaines choses sont permises tandis que d’autres sont tabou. L’éducation du chiot est un savant dosage de fermeté et de souplesse et il apprendra ce que vous vous donnerez la peine de lui enseigner. Soyez conséquent : il ne comprendrait pas qu’un jour quelque chose soit toléré alors que le lendemain ce ne le soit plus ! Un NON d’une voix ferme suffira en général, ne frappez jamais votre Wolfhound.

Profitez également, dès qu’il aura une couverture vaccinale complète, à le mettre en présence d’autres chiens, d’enfants (si vous n’en avez pas vous-mêmes). L’idéal c’est une « école pour chiots », à défaut, asseyez-vous dans un parc public le mercredi après-midi pour l’habituer à affronter le monde extérieur. Sinon il pourrait arriver que votre Wolfhound adulte course les petits chiens, les chats, enfin « tout ce qui bouge », car l’instinct de chasse est naturellement encore bien présent dans certaines lignées. On voit parfois des propriétaires de Wolfhounds – mâles surtout – hésiter à lâcher leurs lévriers dans la nature ce qui est quand-même un peu triste...

Avec de la patience, vous devez obtenir de votre chien le rappel, l’arrêt, l’assis et le coucher sur commande, ainsi que la marche en laisse, sans tirer. Outre que c’est très néfaste pour ses articulations, vous ne pourrez plus le retenir lorsqu’il pèsera 70 – 80 kg !

NOURRITURE

Irish Wolfhound

Le chiot Wolfhound pèse en moyenne de 500 à 600g à la naissance et en moins d’un an il devra centupler son poids. D'où l'importance d'une nourriture abondante et de qualité. Ne croyez pas ceux qui vous disent que 500g de croquettes suffisent !

Votre éleveur devrait vous remettre un plan d’alimentation pour les premiers mois. Ne procédez pas à des changements de nourriture intempestifs, le système digestif du chiot est délicat et il pourrait y répondre par des désordres intestinaux.

Le chien adulte se portera mieux avec deux repas plus petits qu’une seule grande gamelle. A part le plaisir de pouvoir s’attabler deux fois, le fait de manger moins à la fois aidera à prévenir la torsion d’estomac, une affection qui survient dans la plupart des races géantes : l’estomac se remplit de gaz et parfois fait une rotation entière en bloquant les deux extrémités, puis gonflant comme un ballon provoquant la mort par syncope et arrêt de cœur. C’est pourquoi on conseille au propriétaire de faire en sorte que le chien se tienne tranquille une ou deux heures avant et après chaque repas. On oublie aussi souvent que boire une importante quantité d'eau, après une longue promenade par ex., peut également provoquer une torsion. Mieux vaut donc l'autoriser à se désaltérer en plusieurs fois et par petites quantités après un exercice telle qu'une balade.

Les Wolfhounds adultes grossissent facilement, surtout les femelles, ce qui peut avoir une incidence sur leur longévité. Certains boivent énormément – veillez à ce qu’ils aient toujours de l’eau propre à disposition.

La nourriture et l'eau devraient être surélevées et données à une hauteur proportionnelle à leur taille, surtout pendant la croissance, afin qu’ils n’aient pas besoin d'écarter les coudes et les pieds pour atteindre leur gamelle.

CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT

Irish Wolfhound

L'Irish Wolfhound, comme tous les grands chiens, met très longtemps pour atteindre son plein épanouissement physique et psychique. Si sa croissance en hauteur est pratiquement terminée à 12-15 mois, il n'est pas « fini » avant l'âge de 3-4 ans. Pendant les premiers six mois il peut grandir jusqu'à dix centimètres et plus par mois et prendre deux à trois kilos par semaine.

Cette croissance très rapide pour atteindre sa grande taille ne se fait pas sans une conduite prudente. Imaginez à quel point ce taux de croissance soumet tout le corps à un stress énorme. De ce fait il faut éviter tout ce qui peut endommager les os, le cartilage et les articulations très vulnérables du chiot : pas de courses, ni avec d’autres chiens ni avec des enfants, pas de sauts, pas d’escaliers ! Et ne le laissez pas non plus monter et descendre du canapé.

Il est également très facile de ruiner un chiot en le laissant devenir trop gros et en lui permettant de galoper plus de quelques minutes par jour.

L'erreur la plus courante et la plus fatale pendant la croissance est de donner trop d'exercice qui aura pour conséquence des déformations permanentes des articulations. Beaucoup de chiots se retrouvent avec un jarret de vache ou des poignets écrasées parce que les propriétaires aimants ne supportent pas d'enfermer leur « bébé » exubérant et le laissent galoper, bondir et jouer autant qu'il veut.

Trop d'exercice peut également être la cause de troubles osseux sérieux, en particulier l'ostéochondrite des articulations, surtout de l'épaule.

L'idéal pour un chiot Wolfhound serait de jouer dans un terrain trop petit pour galoper mais assez grand pour s'amuser. Le chiot devrait être encouragé à se reposer et à dormir beaucoup et il faut toujours l'enfermer après un repas (torsion, voir plus haut).

A six mois, un chiot aux membres bien charpentés peut galoper cinq minutes dans un vaste champ tous les deux jours, alors que les autres jours on lui fera faire une promenade d'un petit kilomètre sur une route peu fréquentée, sans tirer sur la laisse, ce qui fatiguerait les articulations. Cet exercice est tout à fait suffisant jusqu'à ce que sa croissance diminue, vers 9-10 mois pour une femelle et 11-12 mois pour un mâle. Ensuite l'exercice devra être augmenté très progressivement, en surveillant attentivement la solidité et la fermeté des articulations, car les os ne vont pas se calcifier totalement avant 13-14 mois environ.

Quand votre Wolfhound se sera arrêté de grandir, autour de 12 à 13 mois, son exercice pourra être augmenté régulièrement afin de muscler cette grande charpente. A partir de 15 mois, environ 5 à 6 kilomètres de marche en laisse sur route ou une heure de trot et de galop en liberté (ne pas flâner) tous les jours vont développer plein de muscles et les entretenir. Un Wolfhound adulte doit pouvoir courir et galoper tous les jours pour atteindre et garder une bonne condition physique et c’est également essentiel à son équilibre psychique. A moins que vous ne soyez vous-même un sportif accompli, un second chien de plus petite taille et plus remuant – tel que le whippet par exemple – pourrait également contribuer à maintenir votre lévrier en forme.

Irish Wolfhound

La vue d’un cavalier accompagné d’un Irish Wolfhound est certes magnifique. Pourtant ce n’est sûrement pas le chien idéal pour cela, il est trop lourd et trop sensible à la chaleur pendant la belle saison pour suivre au trot ou même au galop sur des kilomètres. D’autres races de lévriers sont plus aptes à ce genre d’exercice.

SOINS

L'Irish Wolfhound est un chien « rustique ». Son poil de texture rêche est facile à entretenir s’il est de bonne qualité. Un ou deux brossages hebdomadaires effectués à l’aide d’une brosse dure, puis un passage au peigne suffisent à lui conserver un aspect soigné. Vous profiterez de ce moment pour inspecter les oreilles, les dents et les ongles. Si vous désirez exposer votre chien, un toilettage un peu plus poussé sera nécessaire.

A moins qu’il ne se soit particulièrement sali (bouses de vache, purin…) ou qu’il sente mauvais, il n’est pas nécessaire de laver notre grand lévrier. Mais si vous voulez le faire, utilisez un shampooing « spécial chien », rincez ensuite très abondamment et veillez à ce que le chien ne prenne pas froid.

De temps en temps une visite chez le vétérinaire sera nécessaire. Les rappels annuels des vaccins sont essentiels. C'est à vous de décider si vous voulez assurer votre Wolfhound. En règle générale ce n’est pas une race délicate et mal portante, mais le chien souffrant ou blessé n'est pas toujours stoïque, certains peuvent être assez douillets.

Un problème spécifique à cette race sont les fréquentes blessures de la queue qu’ils ont l’habitude de remuer frénétiquement contre les parois et les meubles lorsqu’ils sont contents. Si le bout de la queue saigne, il faut intervenir sans tarder, car ces petites plaies sont longues à guérir et s’infectent facilement. Il peut arriver qu’on soit obligé d’amputer un bout ou partie de la queue, alors soyez vigilants !

ACHETER UN CHIOT

Irish Wolfhound

Le R.A.L.I.E., qui est en charge de la race en France et dont c'est le rôle de diriger et de contrôler l'élevage, a adopté une Grille de Cotation basée d’une part sur les résultats obtenus en Expositions de Championnat et « Spéciales de Race » et d’autre part sur un test de caractère. Ainsi le Club communique les portées nées chez les éleveurs membres du R.A.L.I.E. avec la cotation des parents, ceci par souci d'honnêteté envers les futurs acquéreurs.

N'achetez pas sur simple annonce dans un journal local ou même de la presse spécialisée. Prenez des renseignements.

Le prix d'un chiot ayant de bonnes origines, âgé d’environ 3 mois, inscrit au L.O.F., vacciné et tatoué est de l'ordre de 1500 à 2000 Euros.

Il n'est pas facile pour un néophyte d'évaluer un chiot: il devrait être robuste (autour de 22kg pour un mâle de 3 mois, 20kg pour une femelle), être ni trop gros ni trop maigre, avec une forte ossature et des aplombs droits, avoir une allure dégagée, un poil brillant et un tempérament extraverti. Pour la typicité vous devrez faire confiance à l'éleveur.

 

Si vous n'êtes pas certain que l'Irish Wolfhound soit le chien qu'il vous faut, méditez ces dix observations :


 

L'Irish Wolfhound est un animal...

• qui va vous coûter très cher en nourriture, pendant la croissance en particulier ;
• à qui, pendant les premiers mois, on donnera quatre repas par jour de façon régulière ;
• à qui, pendant la croissance, on devra éviter les marches et escaliers, les sols trop lisses et les longues promenades ;
• qui va faire des dégâts proportionnels à sa taille dans la maison comme au jardin ;
• qui aura besoin de compagnie, mais aussi de calme pour se reposer ;
• qui, adulte, aura besoin d'un exercice régulier ;
• qui ne sera pas un très bon gardien ;
• qui obéira comme un « lévrier » ;
• qui a peu de chance de devenir un Champion ;
• qui ne vivra pas très vieux, comme la plupart des très grands chiens.

 

ET POUR FINIR

Vous l'aurez compris, les Irish Wolfhounds ne sont pas comme la plupart des autres chiens, car plus exigeants à divers égards.

N'achetez pas sur simple annonce dans un journal local ou même de la presse spécialisée. Prenez des renseignements.

Ceci dit, si malgré tout vous êtes décidé d'acquérir un chiot Irish Wolfhound, vous découvrirez un chien particulièrement attachant. Un éleveur sérieux répondra à toutes les questions que vous pouvez encore vous poser et il vous remettra notamment un plan d'alimentation pour les premières semaines. Il restera également volontiers à votre disposition pour vous conseiller ultérieurement.