!! FIWC 2018 website • FRANCE • Le Touquet • 09 & 10.06.2018 !!

faq (foire aux questions)

 

L'Irish Wolfhound


 

 

| haut |

1. Peut-on éduquer un Irish Wolfhound à la garde ?

NON !!!

N'essayez pas de faire un chien de garde de votre Wolfhound, si jamais vous aviez envie de le faire dresser, sachez que vous vous êtes trompé de race. Sa stature en fait déjà un chien très dissuasif, et qui serait assez fou pour aller braver un Wolfhound en colère ?

 

| haut |

2. Comment se comporte un Irish Wolfhound vis-à-vis des enfants ?

L'Irish Wolfhound est un chien et en tant que tel, il est indispensable de prendre toutes les précautions d'usage surtout en présence des enfants. Néanmoins, s'il en a l'habitude depuis tout petit, le Wolfhound adore les enfants et se comporte envers eux avec beaucoup de douceur.

 

| haut |

3. Quelles sont la taille et le poids d'un Irish Wolfhound ?

Suivant le « Standard FCI n° 160 - 13/10/2002 / F » --> Standard complet

Taille et poids :

Taille recherchée : en moyenne 32 pouces (81 cm) à 34 pouces (86 cm chez les mâles).
• Minimum chez les mâles 31 pouces (79 cm) pour un poids de 120 livres anglaises (54,5 kg).
• Minimum chez les femelles 28 pouces (71 cm) pour un poids de 90 livres anglaises (40,5 kg).

L'Irish Wolfhound d'aujourd'hui dépasse largement ces tailles et poids.

 

| haut |

4. Quelle est l'espérance de vie d'un Irish Wolfhound ?

Comme tous les grands chiens, son espérance de vie est plutôt courte. On annonce de 6 à 7 ans, certains atteignent 12 ans, rarement plus.

 

| haut |

5. Quels problèmes de santé majeurs l'Irish Wolfhound peut-il rencontrer ?

Les problèmes le plus souvent rencontrés sont la cardiomyopathie dilatée, la torsion/dilatation de l'estomac, le cancer.
Mais, comme toutes les autres races, l'Irish Wolfhound peut souffrir aussi d'autres soucis de santé (par ex. de l'ostéochondrose en cas de trop d'exercice pour un chiot).
D'où l'importance de faire examiner annuellement votre chien par le vétérinaire, par exemple lors des vaccins annuels.
Surtout, en cas d'inquiétude, ne jamais tarder à consulter l'homme de science. Et n'hésitez pas à demander conseil à votre éleveur (qui en aucun cas ne remplace le vétérinaire !). L'Irish Wolfhound est une race pas toujours bien connue par votre vétérinaire, il appréciera et jugera toute information pouvant lui être communiquée.
NB : l'Irish Wolfhound est souvent sujet à des blessures à la queue ainsi qu'à des hygromas (bursites) au niveau des articulations.

 

| haut |

6. Un Irish Wolfhound peut-il vivre à l'extérieur ?

Il doit pouvoir vivre avec vous dans la maison, car c'est votre ami et votre compagnon.
Il a besoin d'une présence humaine car il s'ennuie facilement lorsqu'il est seul, et il ne supporte pas la niche ou le chenil, aussi confortables soient-ils.
Dans votre maison, allouez-lui une place où il peut se retirer pour dormir et où vous pouvez lui demander de se coucher lorsque vous ne souhaitez pas être importuné. Un matelas épais et souple, pas trop près d'une source de chaleur mais hors courant d'air, fera l'affaire. Couvrez-le avec une couverture ou un petit tapis solide supportant bien les lavages fréquents.
A la belle saison votre Wolfhound aimera se coucher dehors, surtout si vous y êtes également. Il faut alors veiller à ce qu'il dispose d'un coin à l'ombre car il ne supporte pas bien la chaleur.

 

| haut |

7. Quid de l'alimentation d'un Irish Wolfhound ?

Le chiot Wolfhound pèse en moyenne de 500 à 600g à la naissance et en moins d'un an il devra centupler son poids. D'où l'importance d'une nourriture abondante et de qualité. Ne croyez pas ceux qui vous disent que 500g de croquettes suffisent !
Ne lésinez jamais sur la qualité de l'alimentation. Les quelques profits que vous pourriez faire en achetant une alimentation de moindre qualité, souvent, vous les utiliserez chez le vétérinaire parce que votre chiot aura présenté des problèmes de croissance. ATTENTION : qualité ne veut pas dire alimentation en surabondance et assaisonnée de compléments divers. Un juste équilibre est nécessaire.
Votre éleveur devrait vous remettre un plan d'alimentation pour les premiers mois.
En ce qui concerne le chiot, il est indispensable de lui présenter sa ration journalière en plusieurs repas.
Le chien adulte se portera mieux avec deux repas plus petits qu'une seule grande gamelle. Le fait de manger moins à la fois aidera à prévenir la torsion d'estomac, une affection qui survient dans la plupart des races géantes : l'estomac se remplit de gaz et parfois fait une rotation entière en bloquant les deux extrémités, puis gonflant comme un ballon provoquant la mort par syncope et arrêt de coeur. C'est pourquoi on conseille au propriétaire de faire en sorte que le chien se tienne tranquille une ou deux heures avant et après chaque repas. On oublie aussi souvent que boire une importante quantité d'eau, après une longue promenade par ex., peut également provoquer une torsion. Mieux vaut donc l'autoriser à se désaltérer en plusieurs fois et par petites quantités après un exercice telle qu'une balade.

 

| haut |

8. Quelle éducation donner à un Irish Wolfhound ?

Commencez donc dès son arrivée à lui enseigner que certaines choses sont permises tandis que d'autres sont tabou. L'éducation du chiot est un savant dosage de fermeté et de souplesse et il apprendra ce que vous vous donnerez la peine de lui enseigner. Soyez conséquent : il ne comprendrait pas qu'un jour quelque chose soit toléré alors que le lendemain ce ne le soit plus ! Un NON d'une voix ferme suffira en général, ne frappez jamais votre Wolfhound.
Avec de la patience, vous devez obtenir de votre chien le rappel, l'arrêt, l'assis et le coucher sur commande, ainsi que la marche en laisse, sans tirer. Outre que c'est très néfaste pour ses articulations, vous ne pourrez plus le retenir lorsqu'il pèsera 70 - 80 kg !

 

| haut |

9. Quel exercice demande un Irish Wolfhound ?

Il faut éviter tout ce qui peut endommager les os, le cartilage et les articulations très vulnérables du chiot : pas de courses, ni avec d'autres chiens ni avec des enfants, pas de sauts, pas d'escaliers !
L'erreur la plus courante et la plus fatale pendant la croissance est de donner trop d'exercice qui aura pour conséquence des déformations permanentes des articulations. Beaucoup de chiots se retrouvent avec un jarret de vache ou des poignets écrasées parce que les propriétaires aimants ne supportent pas d'enfermer leur « bébé » exubérant et le laissent galoper, bondir et jouer autant qu'il veut.
Trop d'exercice peut également être la cause de troubles osseux sérieux, en particulier l'ostéochondrite des articulations, surtout de l'épaule.
L'idéal pour un chiot Wolfhound serait de jouer dans un terrain trop petit pour galoper mais assez grand pour s'amuser. Le chiot devrait être encouragé à se reposer et à dormir beaucoup et il faut toujours l'enfermer après un repas (torsion, voir plus haut).
A six mois, un chiot aux membres bien charpentés peut galoper cinq minutes dans un vaste champ tous les deux jours, alors que les autres jours on lui fera faire une promenade d'un petit kilomètre sur une route peu fréquentée, sans tirer sur la laisse, ce qui fatiguerait les articulations. Cet exercice est tout à fait suffisant jusqu'à ce que sa croissance diminue, vers 9-10 mois pour une femelle et 11-12 mois pour un mâle. Ensuite l'exercice devra être augmenté très progressivement, en surveillant attentivement la solidité et la fermeté des articulations, car les os ne vont pas se calcifier totalement avant 13-14 mois environ.
Quand votre Wolfhound se sera arrêté de grandir, autour de 12 à 13 mois, son exercice pourra être augmenté régulièrement afin de muscler cette grande charpente.
Un Wolfhound adulte doit pouvoir courir et galoper tous les jours pour atteindre et garder une bonne condition physique et c'est également essentiel à son équilibre psychique.

 

| haut |

10. Quels sont les soins à donner à un Irish Wolfhound ?

L'Irish Wolfhound est un chien « rustique ». Son poil de texture rêche est facile à entretenir s'il est de bonne qualité. Un ou deux brossages hebdomadaires effectués à l'aide d'une brosse dure, puis un passage au peigne suffisent à lui conserver un aspect soigné. Vous profiterez de ce moment pour inspecter les oreilles, les dents et les ongles. Si vous désirez exposer votre chien, un toilettage un peu plus poussé sera nécessaire.
A moins qu'il ne se soit particulièrement sali (bouses de vache, purin, ...) ou qu'il sente mauvais, il n'est pas nécessaire de laver notre grand lévrier.